L’aumônerie catholique francophone des prisons

La présence des aumôniers de prison en milieu carcéral est régie par la Loi de Principes de 2005 concernant l’administration pénitentiaire ainsi que le statut juridique des personnes détenues. Les articles 71 à 75 se réfèrent plus particulièrement à la pratique de la religion et de la philosophie. Chacun a le droit de vivre sa religion ou sa philosophie tant individuellement qu’en communauté avec les autres détenus.

 

Pour l’exercice de leur ministère, les aumôniers catholiques dépendent à la fois d’un envoi en mission de l’évêque du diocèse auquel ils appartiennent et d’une autorisation du Ministère de la Justice. Dans les différentes prisons francophones, environ quarante aumôniers travaillent en équipes constituées de prêtres et de laïcs, bénévoles ou rémunérés.

 

Ils doivent avoir une formation en théologie pastorale et réaliser un stage de 250 heures au cours duquel ils sont accompagnés par un aumônier expérimenté afin de les aider à intégrer les règles de sécurité propres au milieu carcéral.

 

La mission des aumôniers catholiques comporte deux objectifs principaux:

 

  1. Un travail d’écoute et d’accompagnement humain et spirituel individuel des personnes détenues, protégé par le secret professionnel: les aumôniers rencontrent en priorité les détenus qui en font la demande de même que les détenus qui sont placés en isolement ou en cellule nue (cachot) à la suite d’une mesure ou d’un régime de sécurité particulière, ou encore d’une sanction disciplinaire. Les aumôniers ont souvent pris l’habitude d’aller également rendre visite aux nouveaux détenus qui arrivent suite à un transfert d’établissement. Le plus souvent, les visites ont lieu en cellule. Lorsque celles-ci sont occupées par plusieurs détenus, afin de garantir la confidentialité, les aumôniers peuvent recevoir la personne dans un local approprié. Les aumôniers veillent à rencontrer en vérité tous ceux qui le désirent, avec un profond respect pour la dignité de chacun. Les aumôniers sont également attentifs aux situations difficiles qui leur sont relayées par les services internes ou tout membre du personnel. Ils cherchent à élargir l’horizon de la prison sur le monde extérieur par des contacts ou invitations appropriés. Ils contribuent à établir des liens entre les détenus en veillant à la formation d’une véritable communauté autour de la Parole de Dieu.

 

  1. Un soutien dans la pratique de la religion par l’organisation des célébrations communautaires: les messes solennelles liées aux fêtes telles que Noël et Pâques, l’eucharistie hebdomadaire et les activités telles qu’une chorale, un groupe de prière ou de partage biblique, une journée de retraite durant l’Avent et le Carême, une catéchèse de préparation au baptême et à la confirmation,…

 

C’est dans ce contexte que l’aumônier de prison se laisse interpeller par la parole du Christ :

« J’étais prisonnier, et vous êtes venus me voir » ( Mt 25, 36); chaque visite est une occasion de rencontre privilégiée avec le Seigneur souffrant et ressuscité. Les aumôniers sont guidés dans cette mission par une charte: http://aumonerie-catholique-des-prisons.be/notre-charte/

 

Contacts:

Fernand STREBER, Aumônier chef de service

fernand.streber@just.fgov.be

+32471 808 328

Feb 2018:
Binnenkort komt hier een nieuwspagina met regelmatige updates van binnenlands en buitenlands nieuws over het gevangenis­wezen. Voor wie graag op de hoogte blijft: Schrijf je in voor onze nieuwsbrief  →